Spiritualité et religion : aspects ésotériques et exotériques

Il n’est pas rare que de nombreuses personnes fassent une certaine confusion entre la religion et la spiritualité. Mieux, ces deux notions sont facilement assimilées à toutes sortes de phénomènes mystérieux et qui sortent de l’ordinaire. Tout cela est le plus souvent lié à un déficit de connaissances, mais aussi à la peur de subir une manipulation. Cependant pour une meilleure compréhension, les aspects ésotériques et exotériques peuvent être des pistes à explorer.

Spiritualité et religion : que retenir ?

Il ne faut pas confondre ou faire une différence entre la spiritualité et la religion. Cela se justifie de nombreuses manières car nous sommes tous des êtres spirituels qui connaissons l’existence physique selon différents niveaux personnels. De plus, il est possible aussi bien dans le groupe des athées que des théistes de retrouver des personnes qui se disent spirituels ou non. Dans la majorité des religions qui existent, deux aspects sont fondamentalement communs : ésotérique et exotérique. Pour une meilleure clarification de cet aspect, voici une classification des groupes théistes et athées :

Les athées spirituels

Ce sont des personnes qui ne croient pas en un Dieu au sens littéral. Cependant, elles se considèrent comme des personnes très spirituelles.

Il n’existe pas de point qui fait l’unanimité parmi les athées spirituels en ce qui concerne l’existence d’un point de vue littéral d’un esprit collectif ou individuel. Mais il existe un assentiment sur le fait que si l’existence d’un esprit est prouvée, il ne se trouve pas en dehors de l’univers et n’est donc pas surnaturel.

Pour les athées spirituels, rien de tout ce qui existe ou se manifeste n’est contraire aux lois de l’univers.

Les athées non spirituels

Là encore, vous retrouverez deux catégories : les dogmatiques et les non dogmatiques. Les premiers constituent des personnes incroyantes, et qui sont perçues comme celles qui manquent d’une certaine humilité. Les dogmatiques dans leurs convictions sans la moindre équivoque  n’ont aucun mal à déclarer qu’il n’existe pas d’être surnaturel. De manière pratique, cela signifie que les revendications ne sont pas énoncées sous la forme d’opinion, mais plutôt comme un fait incontestable. Quant aux non dogmatiques, ils ne sont pas bien différents des agnostiques indécis.

Les théistes spirituels

Il s’agit des personnes qui ont essayé les royaumes subtils et qui sont finalement devenues des adeptes des pratiques spirituelles. Les théistes spirituels ont une parfaite connaissance du règne intérieur de l’immobilité par l’expérience. Ils ont également une meilleure compréhension de tout le côté mystique et symbolique de toutes les expressions religieuses. Mieux, les conflits religieux les amusent même.

Les théistes non spirituels

Ils suivent aveuglément tout ce qui se rapporte aux écritures et coutumes, sans forcément en percevoir tous les aspects ésotériques par exemple.

Les théistes non spirituels sont considérés comme étant des personnes qui se livrent à toutes sortes de coutumes externes.

Plus loin, ce groupe adore Dieu beaucoup plus par peur et égoïsme, et dans quelques cas parce que c’est une vieille culture ancestrale que personne ne conteste. L’objectif visé par tout cela est le bien-être matériel, et il est très rare d’observer une certaine croissance personnelle dans leur vie. Les théistes non spirituels sont fortement impliqués dans les conflits religieux.

Conclusion

Au vu de tous ces éléments, vous aurez désormais une meilleure compréhension de la spiritualité et de la religion. Toute personne est un être spirituel et les religions dans leur globalité présentent des aspects ésotériques et exotériques. Cet article vous permettra même de vous classer par rapport à tout cela, ce qui ne pourra que vous être profitable dans le cheminement de la vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*